Contexte : Le Ministère de l’Education Nationale, de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation français a lancé un concours pour construire et aménager le Lycée des Métiers du Bâtiment (le LMB) de Mayotte pouvant accueillir plus de 2000 élèves. Ce concours a été gagné par l’équipe de conception dont ATEVE INGENIERIE fait partie. Le site est complexe car il est situé à la fois sur une zone inondable par débordement de cours d’eau et par débordement marin en période cyclonique. De plus, il est soumis au risque sismique, au risque de mouvement de terrain et d’éboulement. 

 

Le projet : Ainsi, pour permettre au lycée de voir le jour tel qu’il a été conçu avec un bâti suffisamment diffus pour optimiser l’aération naturelle et le rafraichissement bioclimatique, l’emprise du lycée a été libérée du risque d’inondation par la déviation et la canalisation d’une ravine et une modification des altimétries. L’aménagement hydraulique comprend :des remblais drainants,  des chaussées réservoirs perméables, des rétentions enterrées d’eaux pluviales, des limiteurs de débit et des déversoirs d’orage, des noues et bassins paysagers ayant une fonction de stockage et de phytoépuration des eaux provenant des aires de travail, de stationnements et des voiries . Les eaux de ruissellement provenant d’une partie du parking sud sont toutefois traitées par un décanteur-déshuileur- séparateur d’hydrocarbure afin d’économiser des surfaces à aménager. Des aménagements hydrauliques spécifiques permettent également de maîtriser les vitesses d’écoulement des eaux dans la ravine évitant ainsi le débordement des eaux sur des zones où naturellement les vitesses d’écoulement étaient plus faibles.

Ce système hydraulique permet de gérer les eaux pluviales du LMB et de ses abords pour toutes les pluies jusqu’à une occurrence 100 ans sans inondation sur le LMB ni aggravation des risques d’inondation en aval de celui-ci.

Une partie des eaux pluviales sont stockées afin d’être utilisées pour alimenter les chasses d’eau des toilettes, l’arrosage et le nettoyage des sols permettant ainsi une économie d’eau potable.

La butte centrale du terrain présentant des risques d’éboulement et de mouvement du terrain est conservée à l’état quasi-naturel créant ainsi au cœur du lycée une réserve de biodiversité connectée aux zones naturelles extérieures par des corridors naturels. Seule une stabilisation des talus à risque d’éboulement y est prévue par des techniques de génie végétal.

Une option a été étudiée consistant à traiter les eaux usées du LMB par phytoépuration par plantation de bambous. Cette technique a l’avantage d’être compacte, de ne pas créer de zones humides favorables à la prolifération des moustiques, de ne pas générer de boues et de produire des bambous permettant une capture du carbone et mettant à disposition un matériau ayant de nombreuses utilisations possibles : bois de chauffage, construction, parquets, meubles, mobiliers. De plus les eaux ainsi traitées sont propres à être réutilisées pour les chasses d’eau des toilettes et l’arrosage augmentant ainsi le degré d’autonomie du lycée vis-à-vis de ses besoins en eau.

Les cheminements piétons sont prévus en béton de site fabriqué avec les sols du site.

Le LMB est également exemplaire et novateur par la diversité des techniques de construction mises en œuvre dont certaines réactivent des filières traditionnelles à Mayotte telles que la brique en terre cru (BTC) en les modernisant afin de les adapter au risque sismique et à augmenter les cadences possibles de construction.

L’aération des bâtiments et des espaces extérieurs est naturelle et comprend un rafraichissement bioclimatique des bâtiments et extérieurs par la création de zones fraiches extérieures ombragées où les eaux de pluie stockées participent au rafraichissement par évapotranspiration des plantes et évaporation au niveaux des sols perméables.

Le LMB atteint aussi un degré d’autonomie énergétique par l’installation sur les toitures de panneaux photovoltaïques et des chauffe-eaux solaires pour la production d’eau chaude sanitaire.

Maître d’Ouvrage :
Ministère de l’éducation
Nationale, de l'Enseignement
Supérieur, de la Recherche et de
l’Innovation


Lieu : MAYOTTE

Partenaires :
Encore Heureux (Architecte
mandataire) - Co-architectes
(Architectes associés) - Uni vert
durable (paysagiste) - Albert & Cie
(Qualité environnementale du
bâtiment - DD ) - Intégrale
Ingéierie ( Qualité
environnementale tropicale—
structure) - EVP Ingénierie (structure
générale) - Gaujard technologie scop
(structure bois) - BE Vessière (Construction
en blocs de terre comprimée) - Auditori Home
SAS et Unisson (Acousticiens) - MTC.MO
(OPC) - Biotope (Environnement) - NERIS
Conseil ( Sûreté et Sécurité Publiques) -
Carte libre (Restauration collective) - CSTB
(ventilation naturelle) - T&E Ingénierie
(fluides) —REEC (Economiste)

Montant des travaux :
58 000 000 € H.T.


Date de l'étude :
2019-2020

© 2015 by Pierre Emmanuelidis.

 

  • Facebook Black Round
  • Black LinkedIn Icon

3 rue des Montiboeufs

75020 PARIS

 

 

Tel  +33 (0)1 48 80 86 58

Fax +33 (0)1 48 80 89 12